dimanche 29 mai 2011

POLY, le poney polisson


Le poney Poly fut la vedette d’une longue série de feuilletons (117 épisodes en tout !) pour enfants crée par l’ORTF dont le tournage s’étala entre 1961 et 1973. Sorti de l’imagination de l’ancienne comédienne, la ravissante Cécile Aubry, vamp à la moue boudeuse et enfantine au début des années 50 (sorte de préfiguration de brigitte Bardot, elle fut la Manon de Clouzot en 1948 et elle a même joué à Hollywood avec Tyrone Power dans un film bien mauvais). Le poney de Shetland sera le héros d’une série de livres de la bibliothèque rose écrits par l’actrice et des feuilletons également réalisés par Cécile Aubry, avec dans les premiers épisodes, Medhi (future star de Belle et Sébastien), le fils de Cécile Aubry et de Si Brahim el Glaoui.

Dans les premiers épisodes (en noir et blanc), Medhi en visitant la ménagerie se rend compte que le pauvre poney poly est maltraité par les gens du cirque. Il va se débrouiller pour le recueillir. Par la suite, Poly va changer de partenaire fréquemment (Stéfano di Napoli) et poursuivre ses aventures en Tunisie, en Espagne, à Venise. Il s’agit parfois d’histoires très mélos (avec un orphelin qui retrouve son grand père par miracle,...) pour faire pleurer dans les chaumières, avec aussi un soupçon de mystère et de drôlerie : tout pour plaire au jeune public. Tous les gosses se délectaient de ces feuilletons diffusés pendant les vacances. Attention les nostalgiques, ça a plutôt mal vieilli.
C'est Isabelle Aubret qui chantait la chanson du tout premier générique. Jacqueline Boyer s'est chargée de la seconde série.


Dans mes souvenirs, je retiens surtout les aventures à Venise et en Tunisie (ainsi que les jolies chansons des génériques : "écoute poly, la chanson que je chante..." , "cherche la rose des sables, tu finiras bien par la trouver...").
En 1977, le poney Poly a pris sa retraite dans le parc d’attraction de Thoiry. C’est là que je l’ai vu. Il avait l’air de bien s’ennuyer et passait sa vieille tête en dehors du petit box qui lui était réservé, avec en dessous une plaque « c’est Poly, le célèbre poney de la télévision ». Il est décédé dans les années 80.

3 commentaires:

  1. Christophe JACOB29 mai 2011 à 13:23

    Ah, quelle époque ! Merci pour cet article, Eric, qui me ramène à mon enfance, avec une petite préférence pour la série avec Stefano Di Napoli... Le frère de celui-ci était également comédien (Marc Di Napoli)... Au fait, sais-tu si Poly a été inhumé quelque part ???
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  2. mon premier poney se nommait POLLY ! cette série m'a fait rever des années durant...aujourd'hui j'ai beau avoir 40 ans j'ai toute la série en dvd ! deux chevaux et bien sur ....un poney !

    RépondreSupprimer